• Un spectacle chorégraphique époustouiflant pour redécouvrir sous un autre regard les collections d'Art ancien du musee du Louvre
  • Trio endiablé à la manière d'un vaudeville, 
  • Une chanteuse provocante, trois musiciens déjantés, des textes drôles et percutants, voilà la recette de ce spectacle vivifiant et fantaisiste ! Ils puis en tournée en France.
  • Ne manquez pas ce spectacle ébouriffant et drôle qui tourne en région parisienne et en province !
  • ''<i>L’homme le plus aimé des Français</i>'' revient parmi nous. Il nous raconte sa vie, affirmant que rien n’est désespéré.


Toutes les pieces de Moliere

Vos textes de théâtre en ligne
Notre sélection de spectacles
Vos petites annonces gratuites




Objet poétique non identifié

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 27/03/2012
au 04/04/2012

La Croix-Rousse
Place Joannès-Ambre
69004 LYON
Réservations :
04 72 07 49 49
Site Internet
Pour cette nouvelle création, Michel Laubu s’est interrogé sur le sentiment insulaire : Que peut ressentir un habitant isolé sur une île ? Comment tromper son ennui et sa solitude ? Le héros du spectacle, une marionnette ambivalente au visage aussi inquiétant que comique (il a des airs du Cri de Munch), répond à ces questions dans une succession de saynètes mêlant les registres, passant sans cesse du burlesque au pathétique. Ce personnage solitaire scrute l’horizon derrière ses "fenêtres éclairées" (titre prometteur de la pièce), écoute sa radio pour rester en lien avec le monde (le président de la Turakie promet du changement dans le pays !), caresse son chat endormi sur une table, prépare la table pour des invités imaginaires... On est entre Les Chaises de Ionesco, avec le caractère absurde de cette vaine attente, et le Guignol de Lyon, avec la pantomime caricaturale des marionnettes.

Michel Laubu et ses acolytes donnent vie à ces pantins tout en jouant eux-mêmes : pas d’artifice, le marionnettiste apparaît aux yeux des spectateurs ; il fait corps avec sa marionnette, l’anime mais se sert aussi de son propre corps. Etrange bête à deux visages, qui pourtant nous entraîne dans son monde. C’est d’ailleurs tout un univers qui se crée en direct sur scène : musique live (de Rodolphe Burger), interprétée par Frédéric Roudet et Laurent Vichard, décor de bric et de broc, toujours très inventif, à l’image de l’énorme boule de chaises qui vient se balancer sur le devant de la scène (il faut le voir pour comprendre combien l’effet visuel est réussi) et, le clou : une utilisation judicieuse (et drôle) de la vidéo. Pas d’esbroufe, mais de bonnes idées, bien mises en œuvre. Les petits films ou plutôt les dessins animés qui défilent sur l’écran ont tous leur justification ; ils dévoilent le champ de vision du héros lorsqu’il regarde par l’entonnoir...

Vous ne comprenez pas tout ? C’est normal. Michel Laubu prend soin de prévenir son public dans un drôle de prologue, où il Roule les R, que son spectacle est complètement incompréhensible. Alors, mieux vaut aller observer tout cela par soi-même et se raconter son petit film face à cet objet théâtral si particulier, original et poétique. L’interprétation est totalement libre et ouverte.
Mis à jour le 30/03/2012
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE